Titre

Genre et conflits politiques urbains à l'âge des révolutions (1780-1798)

Auteur Eléonore BECK
Directeur /trice Andreas Würger
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse

Je travaille sur les questions de genre et de conflits politiques urbains lors du passage de la fin de l'Ancien Régime à la période révolutionnaire (1780-1798) à Genève, en m'intéressant particulièrement aux logiques spatiales. La Révolution amène à un réagencement des identités de genre, conduisant à la foi à l'affirmation d'une nouvelle masculinité républicaine et à des espaces inédits de participation politique pour les citoyennes (révolutionnaires ou antirévolutionnaires). Je réfléchis notamment au puissant récit historiographique d'une séparation entre un espace public masculin et un espace domestique dévolu aux femmes qui s'affirmerait particulièrement à partir de la fin du XVIIIe siècle. J'utilise notamment les écrits personnels (égo-document et correspondances) et les archives judiciaires pour appréhender tant les assignations spatiales que les négociations quotidiennes de ces normes au sein des pratiques sociales.

Statut au début
Délai administratif de soutenance de thèse 2025
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing