Titre

L’activisme transnational des femmes noires. Entre inscriptions locales et émergence d’une identité afro-européenne (années 1970-1990).

Auteur Pamela Ohene-Nyako
Directeur /trice prof. Alexander Keese
Co-directeur(s) /trice(s) prof. Aline Helg
Résumé de la thèse Les années 1970 à 1990 sont marquées par des formes d’activisme transnational de femmes noires-européennes mobilisées dans plusieurs luttes pour la justice sociale, menées soit en parallèle, soit de manière intersectionelle à un niveau local, continental et/ou international. Ces femmes sont autant issues des migrations postcoloniales que nées en Europe, ont des statuts légaux différents, proviennent de milieux socioéconomiques variés, exercent différentes professions et ont des statuts civils, des sexualités, des croyances qui divergent. L’objectif de cette thèse est d’analyser les mobilisations, les circulations et les influences transnationales de femmes afro-européennes, installées en Europe de l’Ouest et luttant au moins contre le racisme et le sexisme, en particulier dans leurs manifestations locales et régionales. Quatre axes de questionnement sont au centre de cette recherche, à savoir 1) les formes que prend l’activisme transnational de ces femmes et les raisons qui les expliquent, 2) leurs stratégies de mobilisation, leurs alliances avec les autres acteurs sociaux et leurs motifs à y recourir, 3) l’impact de leur activisme transnational sur leurs propres formations identitaires et 4) la réception et l’impact de leurs mobilisations dans les communautés afro-descendantes d’Europe.
Statut en cours
Délai administratif de soutenance de thèse 2022
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
Xing