Titre

Profils et parcours de femmes concernées par l'autoconservation ovocytaire à Lyon, Lausanne et San Francisco

Auteur Eléonore CRUNCHANT
Directeur /trice Pr. Delphine Gardey
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse Cette thèse vise à analyser comparativement les profils et parcours des femmes concernées par l'autoconservation ovocytaire (ACO) pour des raisons liées à l'âge en Suisse, en France et en Californie. Elle cherchera à rendre compte de leurs « carrières » de patientes et usagères de ces technologies biomédicales ainsi que de la façon dont l’ACO apparaît ou non comme une opportunité dont elles se saisissent pour satisfaire la planification de leur vie procréative et le report d’une future grossesse. Ces femmes seront recrutées dans trois bassins : auprès des cliniques et hôpitaux des villes de Lausanne, Lyon et San Francisco, qui, suivant des modalités différentes, offrent des services reproductifs incluant l’ACO. La méthodologie déployée sera qualitative et consistera en des entretiens de type « parcours de vie et parcours de soins » ainsi qu’en l’observation de groupes de paroles lors de réunions destinées à ces sujets et dans des forums de discussion sur internet. Nous analyserons ces itinéraires et pratiques pour chaque contexte ainsi que comparativement afin de faire émerger les opportunités et contraintes qui s’offrent aux femmes ou pèsent sur elles, ici et là. La comparaison vise à rendre compte de la façon dont ces parcours sont tributaires des conditions proprement légales et médicales (réglementation de l’accès à la technologie ; organisation et accessibilité de l’offre spécialisée de soin) mais aussi sociales et économiques (catégories socio-économique concernées et inégalités dans l’accès à la technologie ; contraintes morales et sociales conditionnant les carrières maternelles dans chaque pays concerné).
Statut au début
Délai administratif de soutenance de thèse 2024
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing