Titre

Littérature médiévale "Le corps vulnérable : fictions et poét(h)iques du 'care' "

Auteur Hans DELESTRE
Directeur /trice Yasmina Foehr-Janssens
Co-directeur(s) /trice(s) Fabienne Pomel (Rennes 2)
Résumé de la thèse

Reposant sur un corpus romanesque, allégorique et hagiographique médiéval (narrations autour de la femme persécutée que sont la Manekine, Berthe, Florence de Rome, lais, romans de la gageure et romans de chevalerie, vies de saints, miracles et exempla de Gautier de Coinci, Guillaume de Saint-Pathus ou de Jean Gobi, itinéraires allégoriques comme ceux de Guillaume de Digulleville ou de Christine de Pizan), le travail de thèse propose d’analyser, dans la perspective stimulante des Care studies, qui ne s’intéressent encore que peu aux littératures anciennes, quelles conceptions éthiques sous-tendent les textes littéraires médiévaux qui mettent en scène des corps handicapés, atypiques ou s’écartant des normes patriarcales de genre. Sur un plan poétique, il sera indispensable de s’intéresser aux processus narratifs empathiques qui accueillent ces individualités particulières. Nos textes médiévaux n’encouragent-ils pas la prise de conscience d’une nécessité éthique d’envisager le vivant dans sa fragilité, s’opposant déjà à une forme de validisme/capacitisme, d’après ce qu’il nous offre, questionnant par là-même la notion de « handicap » ? Nous nous intéresserons à la manière dont les personnages mis en scène sont montrés se ressaisissant de leurs corps et de leurs particularités/infirmités pour affirmer une identité stable, forte, celle d’un soi authentique et « narrativisable » par l’écrivain qui fait acte d’une bio-poétique à visée réparatrice.

Statut au début
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing