Detailed information about the course

[ Back ]
Title

"Questionner les matérialismes féministes"

Dates

25-26 octobre 2019

Responsable de l'activité

Ellen Hertz

Organizer(s)

Nolween Bülher, maître-assistante, Laboratoire d'études des processus sociaux

Ellen Hertz, professeure, Institut d'Ethnologie, UNINE

Speakers

 Dr Stine Willum Adrian, Prof. Associée, Deparment of Learning and Philosophy, Faculty of Humanities, Aalborg University, Copenhaguen 

 Dr Danielle Juteau, Professeure émérite de l'Université de Montréal

Description

Le terme de matérialisme a longtemps été associé aux théories féministes marxistes qui se basent sur une analogie entre classe sociale et classe de sexe pour examiner les conditions de production du travail productif et reproductif conduisant à des rapports de domination.

Penser la reproduction comme une force de production a été un pas décisif dans la constitution de la pensée féministe critique, tant dans le monde francophone qu'anglo-saxon. Si d'autres cadres théoriques lui ont succédé, la question de la matérialité et du matérialisme a continué à animer les réflexions en études genre. Avec l'ouverture des études genre aux études sociales des sciences et des technologies, le matérialisme a notamment été investi d'autres significations invitant les chercheuses à prendre en compte et interroger la matérialité du corps et des objets qui co-constituent nos rapports à nos environnements socionaturels.

Plutôt que d'opposer ancien et nouveau matérialismes, nous cherchons à analyser la circulation des concepts, des méthodes et des objets de recherche entre les différents courants qui ont marqué l'histoire de la pensée féministe. Le module combinera des présentations de travaux individuels avec un travail interactif autour des controverses actuelles autour de la matérialité

Location

La Rouvraie

Map

Map

Information
Places

16

Deadline for registration 01.09.2019
short-url short URL

short-url URL onepage